Session #6 • Les écogestes administratifs

Pour cette session du mois d’Avril, presque à mi-parcours de la Transfo Paris, nous nous penchons sur les écogestes dans  les bâtiments administratifs. Ce cas pratique est pour nous l’occasion d’explorer 3 briques méthodo:

- l’observation in situ

- un travail d’idéation (en session #7)

- du maquetage et le test de certaines idées (en session #8)

La première partie n’est pas la plus facile. Inspirée des sciences humaines, il s’agit de se poster sur le « terrain » sur lequel on veut travailler, durant un temps définit et d’y observer tout ce qui s’y passe. L’exercice est d’autant plus ardue lorsque nous connaissons déjà bien le terrain que nous observons: il faut déployer beaucoup d’énergie pour observer ce qui nous entoure avec un oeil neuf et être encore surpris. C’est la tâche difficile que nous avons demandé aux ambassadeurs pour cette session #6.

 

Introduction aux éco-gestes

Nous commençons la session par définir le cadre de satisfaction de ce nouveau cas pratique. À la fin des 3 sessions qui y sont consacrées, avec quel bagages, informations, restitutions, recommendations… voulons nous revenir?
Les ambitions du groupe sont très grandes. Ce temps est justement destiné à définir ce qui est réalisable ou non, afin d’éviter l’effet déceptif que nous avons ressenti après les 2 sessions sur les pieds d’arbres (cf session #4 et #5).

TP_S6_25

Nous avions demandé aux ambassadeurs de faire une veille autour des écogestes. Peut-être que nos consignes n’étaient pas claires, car la quasi-totalité des exemples amenés étaient centrés sur des problématiques de travail au bureau. S’écarter de son sujet pour s’inspirer d’éléments nouveaux est un exercice à part entière auquel il est bon de s’entraîner!

TP_S6_VEILLE_4
En tous cas, merci Ari pour l’organisation du panneau!

Cette mise en commun permet à Julien de dessiner les différents éléments qu’il sera bon d’observer un peu plus tard.

TP_S6_OBS_1

 

Présentation de la méthode d’observation

La première partie de l’après-midi du mardi est dédiée à la présentation de la méthode de l’observation et de la constitution d’une grille d’observation.

Par ici pour lire le guide d’introduction à l’observation.

Nous leur avons demandé de faire particulièrement attention aux détails étranges, à ce qui dénote, aux utilisations détournées des lieux ou des objets. Ils doivent aussi revenir de leurs observations avec un plan du lieu sur lequel sont noté les flux de déplacements.

TP_S6_OBS_03

Observations

Par petits groupes de 2, 3 ou 4, les ambassadeurs se lancent dans l’observation de 2 bâtiments de la Ville:

– la Dases, avec sa grande entrée, la tisanerie de Marie-Automne, son « espace convivialité » accessible uniquement avec un badge…

– la DSTI, avec ses longs couloirs, ses ascenseurs et ses détails étonnants disséminés un peu partout…

– les cantines de ces bâtiments font l’objet de deux observations

Les ambassadeurs se sont postés environ 15 minutes, à différents points des bâtiments et à différentes heures.

TP_S6_OBS_montage

À leur retour, ils préparent la restitution de ces observations à partir d’un gabarit de restitution qu’un petit groupe à élaboré.

TP_S6_31

Veille décalée

En parallèle des observations, nos équipes d’ambassadeurs ont rencontré un éventail d’acteurs plus ou moins éloignés du sujet. En vrac, un navigateur, un spécialiste du numérique, 2 résidentes d’habitats participatifs, une gérante de l’association Disco Soupe… Ce panel hétéroclite à pour but d’élargir la façon d’envisager les écogestes. Ce serait dommage de se cantonner aux poubelles jaunes et à « éteindre les lumières en partant »…

Les restitutions de ces interviews décalées nous amènent à des questionnements tels que:

- Nos pratiques sont elles contraintes par notre environnement? Pour changer les pratiques, faut-il alors changer les contraintes?

-  Le partage et la convivialité sont-ils les facteurs clés pour qu’une attention soit portée à son environnement?

Entretiens individuels

Pour finir, Caroline débute une série d’entretiens individuels. Il s’agit de faire le point ensemble sur les objectifs chacun, les déceptions, les surprises, les difficultés… et de dessiner comment chacun se projette dans la construction du futur Labo. Commencés lors de cette session, ces entretiens devraient se dérouler tout au long du cas pratique.

Le travail sur les écogestes vient seulement de commencer!