Session #5 • Suite et fin des pieds d’arbre + le futur Labo

Les 14, 15 et 16 Mars dernier, après presque un mois d’inter-session, nous avons repris la démarche de compréhension de la gestion des pieds d’arbre. 

La session #5 à été découpée en deux temps : les deux premiers jours ont été consacrés à continuer le travail sur le schéma technique détaillé (blue-print) débuté en session #4 ainsi qu’au partage du résultat avec les directions concernées. 

La troisième journée quand à elle, à été dédiée à notre première réflexion collective sur le futur « Labo »( laboratoire d’innovation de la ville de Paris). 

Entre les sessions #4 et #5 certains ambassadeurs ont eu l’occasion de venir à Super-public pour aider les résidents de la 27e région à faire la synthèse des deux blue-print réalisés en session#4 et de réfléchir au déroulé de la session de Mars.

Jour 1

Matin • réappropriation du blueprint

TP_S5_2

Pour bien débuter un travail de concentration et de réflexion intense, Caroline nous propose de nous re-connecter à notre corps et à nos sens à travers une méditation guidée. Nous fermons les yeux pour mieux scruter nos sensations, des pieds à la tête, pour finir par nous focaliser sur notre souffle. Nous pouvons attaquer la première partie de la matinée.

L’exercice n’est pas des plus évidents. En groupe de trois, les ambassadeurs doivent se replonger dans la nouvelle version du blue-print, la synthèse réalisée entre les deux sessions. Ce schéma est la somme des entretiens menés par les ambassadeurs la fois précédente, chacun possède alors une certaine expertise sur l’un ou l’autre aspect de la gestion du pied d’arbre. Le but de ce temps est donc de pouvoir affiner, déplacer, et surtout expliciter certaines étapes qui ne semblaient pas claires lors de la synthèse.

TP_S5_44

33140926933_9fd894699f_k copie

Dans un deuxième temps nous demandons aux ambassadeurs d’apporter des éléments graphiques supplémentaires permettant d’améliorer la lecture et la compréhension de l’ensemble. Interrogations, points de vue divergents ou convergents entre directions, et actions invariables sont identifiées grâce à des pictogrammes. À cette étape du travail, le but est d’identifier les nœuds et les opportunités dans le processus de gestion des pieds d’arbres. Ici, le design (et plus particulièrement le design graphique) permet d’améliorer la lisibilité de ce schéma complexe à travers un code couleur, de l’illustration, une organisation visuelle des différents. Remplacer certains éléments textuels en images ou pictogrammes améliore l’appréhension et la compréhension du schéma.

La matinée se solde avec un peu plus de légèreté. Avant le déjeuner nous allons sur le parvis de l’hôtel de ville pour faire une photo de groupe, plus sympathique selon nous pour présenter l’équipe au complet que les photos individuelles et surtout bien plus proche de l’esprit TRANSFO !

TP_S5_groupfie_5

 

Après-midi • séance de travail avec invités et retour sur les méthodologies

Nous reprenons l’après-midi en formant deux équipes, la première continuera à travailler sur le blue-print en collaboration avec certains agents des directions concernées par le sujet invités pour l’occasion, pendant que la seconde débutera un travail de synthèse des méthodes abordées depuis le début de la formation.

L’Équipe blue-print accueille le temps de quelques heures des agents de la DEVE, de la DPE et des usagers concernés par le permis de végétaliser. C’est l’occasion de leurs présenter le travail réalisé jusqu’ici et surtout de continuer l’affinage et la compréhension du processus.

Pendant ce temps là, une dizaine d’ambassadeurs planchent sur les méthodes abordés jusqu’ici. Ils y a les méthodologies issues du design de service (ex. scénario d’usage, blue-print…) et des sciences sociales (ex. l’immersion de terrain) mais aussi celles issues de l’animation de groupe et de la facilitation. (ex. brise-glace).

Nous proposons d ‘esquisser une « fiches méthode type » permettant d’avoir un gabarit à compléter pour toutes les méthodes que nous verrons lors de la formation et qui devrait pouvoir être une documentation de base pour le futur Labo, partageable et utilisable plus largement et au-delà de la Transfo. Nous commençons par le scénario d’usage, l’immersion de terrain, la restitution de l’enquête et le blue-print. Ces premières fiches méthodes sont visibles ici.

En fin de journée nous proposons un débriefing rapide pour partager ce que chacun des groupes a pu réalisé durant l’après-midi.

 

Jour 2

Matin • préparation de l’accrochage

Deuxième jour. Pour se remettre en route après une première journée intellectuellement intense, nous retrouvons un peu de légèreté avec un chant dynamique et à trois voix, merci Lilas, ça fait du bien de s’éclaircir la voix.

Cette matinée est dédiée à la finalisation de trois chantiers en vue de l’accrochage (exposition commentée) de l’après-midi :

  •  la présentation de la méthodologie abordée en Transfo et les premières fiches méthode
  •  la présentation du Blue-print et la forme qu’il devrait prendre si nous devions continuer le travail
  •  les idées / pistes que les ambassadeurs imaginent pour la gestion des pieds d’arbres suite au travail du blue-print
TP_S5_124

Nous formons alors trois équipes pour mener en parallèle ces trois volets de la présentation. Une première partie de la matinée nous sert à finaliser le contenu pour ensuite prendre le temps de préparer les documents à accrocher (images, fiches méthodes etc…). L’équipe « idées » se lance dans un brainstorming, l’équipe blue-print esquisse la nouvelle forme que devrait prendre celui-ci et documente toutes les étapes qui ont permis d’arriver à la version actuelle. Enfin, l’équipe méthode finalise le travail initié la veille.

TP_S5_89
TP_S5_accrochage_27_recadrage
TP_S5_accrochage_32

Après une matinée rythmée, nous sommes près à accueillir élus, agents et citoyens qui s’intéressent de près ou de loin au sujet. Selon le même fonctionnement que l’accrochage de la session #1, nous proposons à nos hôtes de se répartir sur trois pôles de présentations (ceux énoncés plus haut) et de changer toutes les 15 mins. Après trois rotations, nous proposons un petit mot collectif et un débriefing pour ceux et celles qui peuvent rester.

TP_S5_accrochage_37
TP_S5_accrochage_84
TP_S5_accrochage_50
TP_S5_accrochage_88

Le bilan général est mitigé. Le blue-print est encore difficile à appréhender car la gestion des pieds d’arbres est particulièrement complexe, au delà même de ce que pouvait imaginer l’équipe de la 27e Région lors de la préparation du cas pratique. Le temps d’affichage ne permettant pas de se plonger dans le contenu du blueprint, les discussions restent un peu en surface.

Cependant, l’apport pédagogique est intéressant et cet outil reste riche pour donner de la lisibilité au processus, qu’il soit complexe ou simplement non-identifié.

TP_S5_accrochage_95

Avant de terminer la deuxième journée Lilas nous présente la Data visualisation (ou visualisation des données) qui se définit ainsi :« La Data Visualisation représente toutes les techniques permettant de présenter les données sous forme visuelle (graphique, carte, frise historique…) afin d’en faciliter la compréhension».  Cette présentation vise à montrer l’enjeu de la visualisation dans la compréhension de processus ou de système complexe.

 

Jour 3

Début de reflexion sur le labo, à super -public

TP_S5_briseglace_7

La troisième journée nous emmène dans une toute autre dynamique. Il s’agit d’amorcer la réflexion sur le futur Labo. Pour cela nous changeons de lieu, c’est à Super Public, lieu où est basé la 27e Région, que nous nous retrouvons.

Pour se mettre en jambe nous commençons par un brise glace, « the magic chinese sticks ».Chacun doit faire tenir une baquette chinoise au creux de sa main d’un côté et celle d’une deuxième personne à l’autre extrémité. Nos deux mains poussent alors sur deux baguettes qui sont retenues par la main de deux personnes différentes de chaque côté. Nous essayons alors de tous nous déplacer sans faire tomber les baguettes. Pour aller plus loin dans l’interaction du groupe nous proposons une deuxième version, plus efficace encore. Chaque joueur doit choisir deux personnes sans le dire aux autres, puis nous devons tous rester à équi-distance des deux personnes choisies. Lorsque nous commençons à nous mouvoir nous avons un sentiment de chaos jusqu’au moment où le groupe se stabilise. Cet exercice permet de voir le niveau de cohésion d’un groupe et surtout de s’assurer que chacun y trouve sa place (tant physiquement qu’intellectuellement).

Le but de la matinée est de « purger » toutes les projections des ambassadeurs sur ce futur Labo. Pour cela, nous nous lançons dans un World Chapeau, un mixe entre un world café et les chapeaux de Bonneau. Il y a en tout 6 tables avec 6 chapeaux :

  • le chapeau blanc : neutre, quels sont les éléments factuels et le contexte de la création du labo?
  • le chapeau vert : créatif, projection, le labo rêvé
  • le chapeau noir : pessimiste, et si ça devait échouer, pourquoi?
  • le chapeau jaune : optimiste, les atouts de la ville en vue de la création du labo?
  • le chapeau rouge : émotionnel, quelles sont vos envies vos craintes et vos questions existentielles?
  • le chapeau bleu : organisationnel, la mise en place du labo, comment, quelles étapes?

Par groupe de 3 à 5, les ambassadeurs changent de table toutes les 15 mins. L’idée est de pouvoir enrichir les réflexions de chaque chapeau à chaque tour.

TP_S5_world chapeaux_1
TP_S5_world chapeaux_47
TP_S5_world chapeaux_53

L’après-midi est ensuite consacrée à un temps de veille sur les labo existants.

L’équipe de la 27e région a identifié en amont des laboratoires en France et à l’étranger qui pourraient être de bonnes études de cas pour comprendre cet eco-système, leurs fonctions et déceler en amont ce qui est inspirant et ce qui ne fonctionne pas. En équipe de trois, les ambassadeurs tirent une ou deux carte Labo à traiter. Nous prenons ensuite un temps de groupe pour échanger sur le contenu de nos recherches et de nos apprentissages.

La session se clôture avec un grand débrief, sur la vie du groupe, le sujet, le labo et les prochaines session.

Encore une session riche et intense qui se termine.

Enregistrer

Enregistrer