Session #11 : Accompagner la définition du projet muséolab

Jour 1 : Découvrir l’action du service éducatif et culturel

Ce premier temps d’enquête doit nous permettre de découvrir les acteurs, les lieux et les démarches de la médiation muséale à l’Eurométropole de Strasbourg.

191009 agenda session1 CP4

Un premier temps d’échange avec Hélène Fourneaux, responsable du service éducatif et culturel des musées, est organisé le mercredi matin. Son équipe, constituée de 18 personnes (dont 12 chargés de médiation culturelle) et de 25 médiateurs non permanents, a pour objectif de répondre à l’enjeu de la médiation muséale, autrement dit, explique-t-elle, de favoriser la rencontre avec l’art. Des activités trimestrielles sont proposées aux publics ainsi qu’un programme annuel pour les groupes. Le service construit également des partenariats intéressants (EHPAD, maison d’arrêt, scolaires). Pour tenter de relever plus encore ce défi de la médiation et attirer de nouveaux visiteurs, le service a pour ambition de créer un muséolab : ancrant la notion de « lab », renvoyant aux lieux que sont les fablabs et au concept d’expérimentation, au sein du musée.

Un projet enthousiasmant mais qui reste à définir notamment dans ses fonctions et son organisation : quels espaces, quels outils, pour quels publics et avec quels professionnels ? Qu’est-ce que l’on y fait, dans quel but ? S’agit-il d’outiller les professionnels de la médiation et/ou les publics des musées ? Tout cela en prenant connaissance des contraintes financières, temporelles et de ressources humaines.

Pour avoir des réponses à ces questions, nous partons à la rencontre des acteurs de la médiation muséale au Musée d’Art Moderne et Contemporain, au Musée des Beaux Arts et au Musée de l’Oeuvre Notre-Dame. Le guide d’entretien est réalisé en pleinière par les ambassadeurs et les résidents. Ces temps de visites et les échanges avec les chargés de médiation nous permettent de commencer à saisir le contexte dans lequel va s’intégrer le muséolab et les défis auquel il devra faire face.

TS_S11_6
TS_S11_19
TS_S11_43
TS_S11_57
TS_S11_59

Jour 2 : S’appuyer sur l’expertise des acteurs locaux de la médiation et des outils numériques

Pour ce deuxième jour d’enquête, nous interrogeons non plus les acteurs de la médiation des musées de Strasbourg, mais ceux qui mettent en oeuvre dans d’autres secteurs cette ambition du “lab” et/ou de la médiation : des lieux dédiés à l“expérimentation tels le fablab AV.lab, le Centre de Culture Numérique et la Fabrique; également le jardin des sciences et le vaisseau, acteurs incontournables de la médiation scientifique; le service de participation citoyenne de la collectivité, le bibliobus et l’espace de coworking et d’incubation Alsace Digitale; enfin le centre de culture numérique de l’université de Strasbourg. Il s’agit ainsi de prendre connaissance des multiples formes de « lab » et de démarches de médiation présentes sur le territoire, des possibles qu’il offre et des contraintes notamment techniques et organisationnelles avec lesquelles il doit composer. Mais également de rencontrer d’autres acteurs locaux de la médiation pour bénéficier de leur expertise et interroger leur fonctionnement et ambitions. Nous souhaitons également identifier des partenariats possibles.

TS_S10_92
TS_S10_93

Jour 3 : Synthétiser et organiser les informations récoltées

Deux temps de restitution sont organisés dans le but de faire émerger les éléments à retenir et les pistes qui s’esquissent suite à ces deux jours d’enquête.

1° Pour les observations des dispositifs de médiation existants au sein des musées, il s’agit d’apporter chacun des éléments renseignant ce qui, selon les personnes rencontrées et les enquêteurs, fonctionne et ne fonctionne pas, les besoins exprimés par les enquêtés, ainsi que ceux que les enquêteurs ont relevés, et enfin de partager des pistes et idées. Les apports de chacun sont thématisés et rassemblés au fur et à mesure.

TS_S11_80

2° Concernant les enquêtes auprès des acteurs locaux de la médiation, nous relevons et partageons leurs ambitions, fonctionnement et limites s’agissant des publics, de la médiation et en terme de logistique et d’outils. Notre objectif est de s’appuyer sur ces rencontres et observations pour définir la fonction et délimiter l’action du futur muséolab.

TS_S11_83
TS_S11_85